Article – Avec des peurs et des reproches

Article – Avec des peurs et des reproches

Il était une fois…

le chevalier Bayard, qui ne craignait rien et faisait preuve d’une conduite irréprochable : il était sans peur et sans reproche, protecteur, hardi et courageux, généreux (« recevoir pour donner », oh la belle devise !), combattif aussi…

Ajoutons un détail qui n’en est pas un pour le sujet qui nous occupe : on lui connaît une fille naturelle prénommée Jeanne, mais … il n’aurait jamais vécu en couple : et c’est là que le bât blesse. La puissance du mythe est de réunir de si belles qualités de cœur sur la tête d’un seul homme.

Mythe ou réalité ?

La maladresse du mythe est de nous confronter à notre amère réalité : peu de compagnons de vie peuvent se vanter d’autant de perfection.

Céline est déçue par son compagnon. Lorsque Franck perd sa contenance à l’occasion de soirées bien arrosées, elle est confrontée à des fragilités qu’elle pensait pouvoir dépasser ou changer chez Franck. Elle se sent impuissante et l’accable de reproches.

Natacha pensait que Pierre était intrépide et audacieux. Or il lui fait part de son appréhension et de son inquiétude dans ses choix professionnels. Elle est insécurisée et trahie car elle ne reconnaît plus l’homme qu’elle a choisi.

Grégoire est triste et craintif, il se dit usé par une relation conjugale dans laquelle sa femme lui demande beaucoup : Maria le voudrait parfait. L’objectif lui paraît si élevé qu’il se décourage et perd pour elle tout désir sexuel.

Pour Valentin, l’arrivée d’un enfant a détérioré la relation qu’il avait avec Ana, et des émotions pénibles surgissent en lui. Il se sent en danger, comme mis au second plan.

Avec des peurs et des reproches

Quand déception et découragement surgissent dans le couple, c’est que le rêve d’un « autrement » s’invite. Ce mouvement permet de questionner les peurs et les reproches de chacun des conjoints.

Lors d’un accompagnement individuel ou conjugal, il est alors possible de retrouver confiance pour un futur meilleur.