Article – Nouvelle vie ou … vie renouvelée ?

Article – Nouvelle vie ou … vie renouvelée ?

Doux rêve

Je voudrais changer de vie : oublier les écueils, enjamber les échecs, effacer les torsions… et tout recommencer. Je relancerais les dés et on recommencerait la partie. Comme dans les jeux d’enfant, j’aurais une seconde vie, une vie de rechange, une vie de remplacement qui m’autoriserait à réécrire ce que j’ai hâtivement construit. Je referais connaissance avec toi, comme si le passé entre nous n’existait pas. Et je retrouverais la fraîcheur oubliée de notre relation à ses débuts.

Où se trouve la touche « repeat » ?

Amère illusion

Ce serait si commode de fuir la vie engagée depuis plusieurs années et d’habiter une vie nouvelle. Oui, c’est cela : d’un coup de baguette magique, quitter les vêtements gris pour arborer des tenues colorées. Mais tout me ramène au réel morne et douloureux ; les fripes de mon présent semblent inusables et me collent à la peau.

Rejouer la partie ou … seulement la reprendre ?

Epaisse continuité

Agir par petites touches, entamer un cheminement et, par transformation silencieuse et mutations minimes, dégager de nouvelles possibilités dans cette vie. Entrer dans son épaisseur et la réformer, la déployer même. Relire le lien, lui faire gagner de l’intensité, dégager des perspectives méconnues. Ainsi se rompent les chaînes qui tenaient ma vie si confinée, et se tisse une vie en continuité avec la première vie, à partir de mes acquis ; je vois alors autre chose que ce que je voyais d’abord. C’est ce que parfois permet l’entretien de conseil conjugal et familial.

Ne pas attendre de laisser mourir le lien pour apprendre comment on aurait dû le vivre.