Article – O prince de la nuit, pourquoi disparais-tu le jour ?
crapaud couronne

Article – O prince de la nuit, pourquoi disparais-tu le jour ?

Plaisir égoïste

C’est toujours pareil, me dit-on : les hommes sont des égoïstes ! Ils nous mettent dans leur lit, ils nous font croire au grand amour et après avoir satisfait leur plaisir, ils nous laissent tomber… A quoi bon se donner, à quoi bon tout donner, si le naturel revient au galop, sans que rien ne change ?

Trahison

A l’apothéose d’une rencontre peut faire suite la morosité du jour. Je rencontre des femmes fatiguées de leurs bonds émotionnels, qui ont pu croire à l’aventure romantique, puis se sont senties trahies. Trahies par le « Prince de la nuit », qui n’offre plus les mêmes atours, une fois évanoui le plaisir des corps.

Jouissance

La femme, objet de satisfaction sexuelle et mal-aimée ? A qui la faute ? La faute au lien, au lien de couple en souffrance. Une fois consommée la rencontre sexuelle, la réalité peut faire mal, et pas seulement à la femme : à chacun des conjoints. L’intensité des ébats sexuels, lorsqu’ils existent encore entre eux, est souvent proportionnée au degré de virulence de la crise conjugale. Certes, dans un moment puissant de jouissance et de reconnexion intérieure, les partenaires retrouvent dans l’acte sexuel quelques bribes de leur tendresse passée.

Et le bonheur ?

Cependant dans ce contexte litigieux, le plaisir semble alors de courte durée. Comment donc (re)trouver alors le bonheur en couple : le mien, le tien, … le nôtre ?

C’était génial cette nuit… que partagerons-nous le jour qui vient ?