Article – Promotion canapé

Article – Promotion canapé

Canapé à vendre

Affaire à saisir : vends canapé confortable, de préférence installé dans le salon, loin de la chambre à coucher, près de la porte de sortie. Idéal pour faire concurrence au lit conjugal.

Chambre à part

Voici des mois qu’ils ne partagent plus le même lit. Ils font chambre à part, car depuis la naissance du petit, Madame ne dort plus. Monsieur se couche tard et la réveille quand il la rejoint. Il se lève tôt et la sonnerie du réveil perturbe le sommeil de Madame. Sans compter que parfois, il ronfle.

Alors pour ne pas la déranger, il s’installe dans le canapé.

Attentes

Avec l’arrivée de l’enfant et ce sentiment nouveau qui l’envahit et la modifie, Madame passe ses journées à attendre : attendre que Monsieur la rejoigne, attendre qu’il lui dise sa tendresse et qu’il vienne faire alliance avec elle, devant l’ampleur des tâches qui ne sont pas que ménagères : éducation des enfants, vie professionnelle, relations avec la famille et la belle famille… Elle attend qu’il lui apporte une bouffée d’air extérieur.

Sans un mot, elle l’envoie dans le canapé.

Monsieur se donne entièrement au travail ou aux activités qu’il exerce. Après la journée, quand il retrouve sa compagne, il s’attend à une manifestation de tendresse, il guette l’expression d’un encouragement ou d’un soutien. Il attend qu’elle l’accompagne dans ce qu’il entreprend et qu’elle lui permette de se ressourcer, pour prendre confiance et assumer ses engagements.

Mais comme il ne se sent pas compris, il passe la nuit dans le canapé.

Deux places

A quoi bon les deux places du canapé ou du lit nuptial, si ce n’est pour faire couple ?

Pourquoi s’y asseoir ou s’y allonger seul, pourquoi s’écarter l’un de l’autre au cœur des tensions et ainsi renoncer au contact physique qui ressource et qui réunit les cœurs brisés.

Fatigués et usés, les conjoints n’en sont pas moins incarnés.