Article – Quand les fantômes des histoires individuelles hantent l’histoire du couple.
spooky fantôme brouillard

Article – Quand les fantômes des histoires individuelles hantent l’histoire du couple.

Combattants ou alliés ?

D’un lieu de combat, le couple peut devenir un espace de thérapie et d’alliance retrouvée.

(…) Il y a dans l’aventure du couple une promesse de mutation individuelle : l’autre nous révèle à nous-mêmes, tant chacun s’identifie en se différenciant. (…) Cela ne se fait pas sans heurts et ajustements réciproques : les saisons du couple et les épreuves surmontées font mûrir le couple. La dynamique du couple aide à la recombinaison des histoires individuelles en l’histoire d’un « nous » qui n’est pas le « on » indifférencié de la fusion, mais la somme de deux individualités qui croissent du lien qui les unit.

Règlements de comptes

(…) La croissance vers du nouveau est difficile lorsque des carences graves marquent les récits de vie individuels : le risque est d’être plutôt dans la « reproduction » que dans la « procréation », tant il est pénible de bâtir un récit commun d’avenir lorsque l’enjeu de la relation est de régler des comptes passés avec les figures d’attachement. (…) Aussi ce qui ne peut se dire se donne à voir : les murmure des fantômes hantent le couple de leurs plaintes.

Thérapie

(…) Pour les couples en souffrance, le couple peut devenir un espace thérapeutique où chaque partenaire devient alors pour l’autre une base de sécurité émotionnelle, un tuteur de résilience, une nouvelle figure d’étayage sécurisante et régulatrice. Le lien sécure une fois rétabli par et avec le conjoint contribue à s’affranchir des liens mortifères du passé. Et à repenser un nouveau départ.

D’après l’article de Sylvie Lesur-Beauroy, conseillère conjugale et familiale in Accueil & Rencontre n°297 avril 2018.