Article – Disruption conjugale : la seconde voie ?
escalier

Article – Disruption conjugale : la seconde voie ?

Fracture, rupture ?

Et si la « disruption conjugale » était une autre voie devant l’évolution du couple et devant les changements qui font tant souffrir, surtout quand ils nous surprennent. Et si la disruption était un chemin qui s’offre au couple de se penser différemment, de quitter les schémas connus, de faire émerger une vision nouvelle pour innover ?

Innover pour son couple ?

Oui, la créativité est à l’œuvre au sein du couple : l’innovation, la nouveauté et le changement sont positifs en eux-mêmes. Notons une différence avec le marketing : ce changement relève d’une décision des conjoints et non pas d’une loi de la nature. Il est même contre-nature !

Au couple d’être acteur de son changement, si possible en amont des conflits majeurs, selon l’adage « ce qui est bon pour les conjoints l’est pour toute la famille », celle-ci en retire en effet des bénéfices collatéraux.

Réforme

Contrairement cependant à une révolution, la disruption conjugale se contenterait d’une réorganisation, qui soit un souci quotidien des conjoints de faire émerger une offre conjugale nouvelle, répondant aux attentes de chacun, en vue de réformer le lien conjugal.

Habiletés

La « disruption » n’est pas tant un modèle conjugal (il n’y a pas de couple idéal !) qu’un ensemble de stratégies à mettre en place au sein du couple. Faisons mieux, avec ce que l’on a, ou plus précisément avec ce que l’on est. On ne peut hélas lutter contre le retour du même, contre les travers du conjoint ou contre nos propres fragilités, qui ne s’effacent pas d’un revers de manche !

Mais on peut (devrait-on dire « il est vivement conseillé » ?) prendre le temps de se structurer, d’intégrer de nouvelles habiletés, pour les mettre au service du lien conjugal.