Article – Agressivité conjugale : Caution, slippery floor !
panneau jaune wet floor

Article – Agressivité conjugale : Caution, slippery floor !

Réservoir d’amour

Ponctuel ou répété, ouvert ou dissimulé, … le conflit conjugal est alimenté par l’ensemble des réflexions, des paroles et des gestes négatifs que j’envoie à l’autre, qui révèlent mon mal être, mes ambivalences et mes vulnérabilités. Mon réservoir affectif est vide… Comment repérer puis surmonter le conflit qui s’invite au sein du couple ?

Agressivité, oui, mais laquelle ?

S’agit-il d’une agressivité normale et salutaire ou « agressivité réactionnelle », qui est l’expression de la colère et du conflit entre les conjoints et donc d’un phénomène positif, parce qu’il permet à chacun d’exprimer à l’autre son désaccord, d’argumenter et donc d’exister aux yeux de l’autre ? Le couple est-il enfermé dans un conflit de croissance, sans aucune intention consciente de nuire ni de faire mal à l’autre ? Ou bien, à l’opposé, le couple montre-t-il sa face sombre qui se traduit par une asymétrie de la relation, où l’un des deux conjoints franchit la ligne et s’autorise à empêcher l’autre de s’exprimer, à se comporter de façon abusive ou en dominateur et à écraser l’autre, au point de lui faire perdre son identité, en d’autres mots : s’agit-il de violence conjugale ?

Dérapage incontrôlé

Le sol est glissant, la frontière est mince entre la réponse que j’apporte en réaction à une insulte ou à des paroles blessantes et la contrainte morale ou physique que je peux exercer sur l’autre dans des moments de tension. Cela nécessite vigilance et perception fine pour repérer et intervenir dès les premiers signes d’un dérapage. En effet, l’autre n’est pas un acquit, à moi d’en prendre soin. Comment ?

Prendre soin de l’autre

Par un retour sur le passé : quels mots doux ai-je pu employer à l’époque de notre rencontre, dans quel émerveillement étais-je devant mon conjoint ? Par une volonté au présent de quitter la lutte de pouvoir pour un développement durable du couple : exercer une écoute de l’autre plus affinée, remplir ses réserves d’amour par l’expression de mon admiration, faire un pas vers lui, chercher à mieux répondre à son langage d’amour privilégié comme par exemple les paroles valorisantes.

Choisir de donner le meilleur de moi-même, pour recevoir le meilleur.